Tout sur le calorifugeage

le

Cet article et les conseils ci-dessous s’adressent prioritairement aux propriétaires comme aux Syndic. En effet, les travaux liés au calorifugeage nécessitent toutes les autorisations afin de porter leurs fruits, à savoir des économies certaines, et ce, sur le long terme. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le calorifugeage.

Calorifugeage : ce qu’il faut savoir

En premier lieu, définissons ce qu’est ce terme relativement étrange, à savoir le calorifugeage. Au sein d’un bâtiment, l’isolation joue un rôle clé afin de garantir un certain confort aux habitants tout comme une meilleure température. De facto, nous pensons immédiatement, et à juste titre, à l’isolation des murs, l’isolation du toit ou encore l’isolation des combles.

Aussi, l’isolation peut concerner les tuyaux nécessaires au bon fonctionnement de la maison ou de l’immeuble. Dans ce cas, nous évoquons donc le calorifugeage. Clairement, les tuyaux qui sont mal isolés entrainent d’importantes déperditions de chaleur. En ce sens, le calorifugeage a pour objectif d’isoler les réseaux de tuyaux et principalement ceux liés à l’eau chaude et au chauffage.

Ceux-ci se trouvent souvent dans le vide sanitaire, les parkings, les garages ou encore les caves. Souvent mis de côté, ces tuyaux jouent pourtant un rôle clé dans l’acheminent de la chaleur vers le logement, alors pourquoi isoler ce qui est fixe et non ce qui sert de « véhiculant »? Dans tous les cas, vous trouverez toutes les données clés sur le site « mon calorifugeage gratuit » qui est une bible en la matière.

Quelles économies espérer grâce au calorifugeage?

L’objectif est de réaliser des économies alors faisons le point sur ce sujet clé. Clairement, selon les estimations des experts et nos propres retours d’expérience, les économies peuvent atteindre plus de 20% concernant vos dépenses énergétiques.

Diminuer les factures énergétiques est un must pour tous les propriétaires, et, le calorifugeage est justement une action idéale pour compléter les premiers travaux réalisés liés aux parties fixes (murs, toit,…).

Concrètement, gardez en tête que les tuyaux perdent de leurs propriétés isolants à partir de 20 ans d’ancienneté…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *