Isolation des Murs – Notre Dossier Complet

Sommaire

Assèchement des murs humides dans une maison

L’humidité est connue depuis toujours comme un véritable fléau pour un édifice et pour la santé de ses occupants. Pour y faire face, il est primordial de procéder à l’assèchement des murs humides.

Comment assécher des murs humides ?

L’assèchement des murs humides dans une maison ne se fait pas selon une technique unique. Celle-ci diffère en fonction des causes de l’humidité. Elles peuvent être visibles à l’œil nu, et parfois, il faut l’expertise d’un spécialiste pour les détecter. C’est ensuite à lui que revient le choix de la technique à choisir pour un maximum d’efficacité

Assécher des murs victimes de remontées capillaires

Les remontées capillaires ou humidités ascensionnelles s’attaquent le plus souvent à la partie basse des murs. Il s’agit d’une humidité due à la présence d’eau dans le sol. Plusieurs options vous sont offertes pour mettre fin au phénomène.

  • La technique la plus courante consiste à effectuer un drainage en s’assurant d’éviter de poser le drain à un niveau plus bas que celui des fondations. L’objectif étant d’assécher les murs et non le sol au risque d’en modifier la structure et donc la stabilité.
  • Les murs humides peuvent également être asséchés par le biais d’un traitement chimique afin de les étanchéifiés. Des injections de produits hydrophobes sont effectuées dans le bas des murs. Il faudra attendre que l’eau contenue dans la maçonnerie s’évapore totalement avant de procéder aux travaux de finitions.

Assécher des murs en béton ou en bois

Certains matériaux de construction tels que le béton ou le bois continuent de dégager de la vapeur d’eau pendant plusieurs années. Pour assécher ce type de mur, il est nécessaire de poser une membrane d’étanchéité en prenant toutefois soin d’éviter que la condensation ne vienne pas provoquer des troubles au niveau de l’isolation entre autres.

Pour ce faire, il est fortement recommandé d’associer ces traitements avec une ventilation mécanique contrôlée efficace.

Comment isoler des murs en pierre par l’intérieur?

Les maisons en pierre détiennent une valeur certaine dans l’environnement. Composées de pierres naturelles, de pierres de taille, de pierres sèches ou de pierres reconstituées, les maisons en pierre doivent être isolées de façon
optimale pour maintenir une température ambiante été comme hiver.

Et si vous ne souhaitez pas modifier l’aspect extérieur de votre logement, optez pour une isolation des murs par l’intérieur.

Les avantages d’une isolation d’un mur en pierre

Un mur en pierre peut paraitre hermétique et résistant face aux intempéries climatiques extérieures. Cependant, les murs en pierre, s’ils ne sont pas suffisamment isolés, laissent tout de même passer l’air dans l’habitat par les ponts thermiques.

Pour limiter ces déperditions thermiques, une isolation par l’intérieur est la solution idéale qui vous permettra de :

  • Réduire vos dépenses énergétiques
  • Limiter les ponts thermiques du logement
  • D’améliorer le confort global
  • Participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’air

La technique d’isolation des murs en pierre par l’intérieur

La réalisation d’une isolation par l’intérieur d’un mur en pierre nécessite l’intervention de professionnels qualifiés et compétents dans le domaine de l’isolation.

Pour une isolation intérieure, les techniciens procèderont par étape :

  • Repérage et traitement des ponts thermiques
  • Installation du panneau isolant sur des tasseaux de bois traités ou des ossatures métalliques
  • Installation d’un frein vapeur d’un côté intérieur qui ralentira le passage de la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur du domicile

Avec quels isolants réaliser l’isolation des murs en pierre ?

Les murs en pierre ne peuvent pas être isolés avec n’importe quels isolants. En effet, certains isolants ont tendance à absorber l’eau qui remonte du sol, ce qui modifie l’aspect du matériau isolant.

C’est pour cela que les isolants doivent être perméables à la vapeur d’eau. Selon vos envies mais aussi la structure de votre logement, les techniciens préconiseront des matériaux isolants de qualité comme des isolants d’origine végétale ou minérale, de la brique, de la chaux ou encore des plaques de plâtre.

Si vous souhaitez faire isoler les murs en pierre de votre maison dans les normes, faites appel à une entreprise certifiée et spécialisée dans l’isolation et l’amélioration de l’habitat.

Comment isoler un mur humide ?

Les murs humides peuvent causer la dégradation rapide d’un bâtiment. Par ailleurs, ils rendent la pose de l’isolation problématique. Alors, comment isoler un mur humide ?

Identifiez l’origine de l’humidité et traitez-la

Avant d’isoler des murs humides, la première chose à faire est de trouver l’origine de cette humidité. Celle-ci peut avoir de multiples causes, parmi lesquelles les remontées telluriques provenant du sous-sol et qui souvent affaiblissent les fondations.

L’humidité peut également provenir du ruissellement du toit ou à cause de l’inexistence de gouttière. Les infiltrations au niveau du toit ou des murs sont aussi responsables de l’humidité. Il revient donc de traiter tous ces problèmes au préalable.

Choisissez l’isolation qui convient

Après que les murs aient été traités, il faut passer à l’isolation proprement dite. Pour ce faire, il faut choisir le bon isolant.

Ce dernier doit être imputrescible et perméable à la vapeur d’eau afin d’éviter que la condensation ne provoque la formation de moisissure sur le mur ou sur l’isolant.

Le liège expansé est le produit le plus souvent recommandé en raison de ses nombreuses qualités, dont celle de ne pas se tasser avec le temps et celle d’être respirante.

Installez une bonne ventilation

Isoler un mur humide requiert une bonne ventilation. Une bonne circulation de l’air est obtenue grâce à une ventilation mécanique contrôlée. Cet appareil permet d’assainir l’air tout en empêchant l’humidité de se former. En l’absence de cet appareil, l’utilisation d’une ossature métallique permettant d’obtenir une lame d’air est indispensable.

Orientez-vous vers un spécialiste RGE

Les différentes étapes de l’isolation d’un mur humide sont particulièrement techniques, d’où la nécessité de faire appel à un spécialiste RGE. C’est la garantie de la qualité des travaux et par ailleurs, cela vous donnera l’opportunité de bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse et de différentes aides publiques, de l’ANAH et des collectivités territoriales.

De plus amples informations vous sont fournies par nos experts. Ces derniers vous établiront également un devis gratuit à votre demande.

La plupart des maisons du parc immobilier français sont mal isolées. Pendant longtemps, la réglementation thermique n’était pas aussi stricte qu’aujourd’hui, d’où des isolants peu efficients et dont les performances se réduisent encore plus au fil du temps. Aujourd’hui, des techniques efficaces permettent d’isoler un mur pour améliorer le confort thermique des habitations.

La mise en œuvre de l’isolation par l’extérieur

Isoler un mur par l’extérieur consiste à créer une enveloppe extérieure sur la façade d’une maison afin d’en optimiser l’isolation thermique. Il existe deux techniques d’isolation de mur par l’extérieur ou ITE. Mais avant de les mettre en œuvre, il est fortement recommandé de se renseigner auprès de la préfecture sur les règles d’urbanisme inhérentes aux particularités régionales.

L’isolation par projection

L’isolation des murs par projection est une technique consistant, comme son nom l’indique, à projeter un enduit isolant hydraulique sur le mur. Le plus couramment utilisé est le polystyrène expansé en vrac, mais aussi la laine de roche. Une autre technique s’effectue en projetant l’isolant sur un maillage en fibre de verre, une option offrant une adhérence optimale à l’isolant et garantissant la longévité de la réalisation.

L’isolation sur ossature rapportée

Les panneaux isolants fixés sur une ossature rapportée métallique ou en bois associés à un pare-vapeur et à une membrane d’étanchéité forment un système d’isolation performant. Pour éviter les ponts thermiques, des rupteurs sont utilisés sur les jointures des panneaux. Le parement extérieur peut être en bois ou en plâtre entre autres.

Les techniques d’isolation par l’extérieur demandent des compétences spécifiques. Il est alors important de recourir aux services d’un professionnel expérimenté et certifié Reconnu Garant de l’Environnement.

Ce dernier offre l’assurance d’une réalisation de qualité et la garantie du respect des normes énergétiques imposées par la Réglementation Thermique 2012. Contactez nos experts pour de plus amples informations et demandez sans hésitation votre devis gratuit sans engagement.

Comment isoler un mur par l’intérieur ?

Les techniques d’isolation sont multiples. Il est cependant indispensable de choisir celle qui est la plus adaptée aux besoins thermiques du logement et aux contraintes financières du
propriétaire. Isoler un mur par l’intérieur constitue l’une des solutions les plus économiques. Suivez le guide pour la réussir.

Repérez les défaillances de votre mur

L’isolation par l’intérieur peut se réaliser aussi bien sur construction neuve que lors d’une rénovation. Pour isoler un mur par l’intérieur, il faut un mur en bon état, car la moindre fissure ou la moindre dégradation peut réduire à néant les propriétés d’isolation des matériaux d’isolation.

Les traces d’humidité doivent vous alerter, car cela implique la présence de remontées capillaires qui peuvent endommager les murs sur le long terme. Par ailleurs, une humidité persistante provoque la formation de condensation et donc le développement de la moisissure.

Choisissez bien votre isolant

Le choix de matériau isolant pour isoler un mur par l’intérieur permet aux habitants de profiter de toutes les parties de la maison grâce au confort thermique qu’il confère. Dans ce contexte, il est toujours préférable de choisir des matériaux disposant d’un agrément technique officiel. Une bonne isolation permet de réduire la consommation énergétique d’un logement et de la facture énergétique annuelle.

Optez pour la bonne technique de pose

L’isolation des murs par l’intérieur est recommandée pour les maisons anciennes dont l’aspect extérieur ne peut être modifié ou si vous désirez préserver l’authenticité de votre façade.

Parmi les techniques proposées, vous pouvez choisir le système sous ossature métallique qui permet d’améliorer les performances énergétiques du logement en associant l’isolation avec des fenêtres à haut rendement thermique.

L’une des options d’isolation consiste à isoler derrière une contre-cloison maçonnée. Cette technique est idéale pour les maisons dont le plancher est assez robuste pour supporter le poids d’un matériau lourd visant à préserver l’inertie thermique du bâtiment.

Demandez conseil à nos experts pour aller plus loin et demandez un devis gratuit pour préparer votre investissement.

Devis gratuit pour l’isolation d’une maison par l’intérieur

L’isolation d’une maison par l’intérieur a pour principal objectif de réduire les échanges calorifiques entre l’extérieur et l’intérieur
afin d’équilibrer la température à l’intérieur du bâtiment.

Les différents choix de matériaux isolants

Il existe plusieurs possibilités en matière d’isolation des murs par l’intérieur. Elles permettent toutes de faire baisser la consommation énergétique d’une maison, car elles visent à en optimiser la résistance thermique, à l’aide de matériaux isolants. Ces derniers se présentent sous différentes formes et matières.

Laine minérale, laine végétale, matériaux recyclés ou de synthèses permettent de réaliser une isolation efficace. Le coût de ces matériaux est variable en fonction de leur résistance thermique et de leur faible conductivité. Les prix seront également déterminés selon qu’ils soient écologiques ou non.

Les méthodes d’isolation

Les méthodes d’isolation jouent également un rôle important. En effet,  leur complexité de mise en œuvre peut avoir des impacts sur les tarifs appliqués par les entreprises. L’isolation d’une maison par l’intérieur peut se faire par doublage collé ou sous ossature métallique.

Quelle que soit la technique utilisée, elle demeure abordable en matière de prix. Par ailleurs, elle permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes, réduisant la facture énergétique annuelle.

Les aides pour faire baisser les prix

Si les matériaux et les techniques d’isolation par l’intérieur sont moins onéreux qu’une autre technique, il en est de même pour la main d’œuvre.

Toutefois, il est possible de faire baisser encore ces prix en remettant le chantier à des professionnels RGE qui vous feront bénéficier de différentes subventions se rapportant aux projets à l’amélioration des performances énergétiques et à la réduction des gaz à effet de serre.

Comparez plusieurs devis avant de faire votre choix

Demandez plusieurs devis gratuits pour vous faire une idée des prix appliqués par les entreprises pour l’isolation d’une maison par l’intérieur. Avant de choisir, comparez-les. A noter que les entreprises fixent leurs tarifs en fonction de plusieurs paramètres. Assurez-vous qu’ils ne sont pas abusifs. Faites-vous aider par nos experts pour faire le bon choix.

Isolation des murs en pierre par l’extérieur

L’isolation d’un mur en pierre peut être un procédé compliqué. Pourtant, en faisant appel aux bons spécialistes, il est possible de réaliser une isolation des plus
complètes, notamment une isolation des murs en pierre par l’extérieur.

Les avantages d’isoler les murs en pierre par l’extérieur

Selon l’Insee, près d’1 logement sur 5 serait en précarité énergétique. Et dans une maison en pierre, une mauvaise isolation peut avoir des effets négatifs.

En réalisant l’isolation d’un mur de pierre, vous pouvez bénéficier d’avantages tels que :

  • L’amélioration du confort de vie
  • La diminution des ponts thermiques
  • La baisse de votre facture d’énergie

L’isolation d’un mur en pierre est aussi l’occasion de participer de la réduction des gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Comment procéder à l’isolation des murs en pierre par l’extérieur ?

Pour isoler vos murs en pierre, vous devez faire appel à des professionnels qualifiés. Après avoir examiné votre logement, les techniciens pourront vous préconiser les travaux nécessaires qui devront être réalisés.

Avec soin, les experts pourront effectuer les étapes qui permettront d’isoler votre mur en pierre par l’extérieur. A l’aide d’un bardage, deux panneaux d’isolants seront fixés sur des tasseaux ou des rails puis recouverts des pierres qui ornent votre logement.

Cette technique ne peut être qu’efficace qu’avec les matériaux adaptés.

Les matériaux isolants adéquats

Les matériaux  isolants sont présents et produits en nombre. Mais dans le cas d’une isolation d’un mur en pierre, certains isolants sont plus recommandés que d’autres.

En effet, les isolants, pour être réellement performants, doivent être :

  • Perméables à la vapeur d’eau
  • Certifiés par un marquage ou un certificat en gage de qualité

Les techniciens utiliseront donc un matériau isolant d’origine minérale ou végétale, de la brique, de la chaux ou encore des plaques de plâtre. Grâce à leur expérience et leur savoir-faire, ils pourront vous conseiller au sujet de l’isolant qui doit être appliqué dans votre logement.

Pour réaliser l’isolation de vos murs en pierre par l’extérieur, contactez une entreprise spécialisée dans la rénovation thermique et labellisée RGE. Le label RGE est un gage du sérieux et du professionnalisme de l’entreprise.

Les astuces pour isoler un mur humide

L’humidité à l’intérieur d’une maison peut entraîner des dommages irréversibles pour sa structure et provoquer des soucis de santé sur
ses habitants. Pour pouvoir l’isoler, il va falloir faire preuve d’astuces.

Identifiez la source du problème d’humidité

Isoler un mur humide ne peut se faire sans d’abord identifier la source des problèmes d’étanchéité. Il existe plusieurs causes à ceux-ci :

  • Repérez les traces de salpêtres sur le sol et sur les murs. Elles témoignent de la présence de remontées capillaires
  • Les infiltrations d’eau peuvent être causées par des fissures sur les murs ou des tuiles endommagées qui ne jouent plus leur rôle protecteur.
  • Il en est de même pour les logements où les vapeurs d’eau se transforment en condensation cloquant le papier peint ou la peinture

Traitez le problème à la source

Lorsque le problème est identifié, il faut les traiter le plus rapidement possible avant d’isoler un mur humide. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un traitement préventif et curatif ou pour un traitement par injection visant à assécher les murs humides.

Installez un système de ventilation

Par ailleurs, il est indispensable d’installer un système de ventilation efficace pour éviter que l’humidité ne s’étende.

Confiez les travaux à un professionnel RGE

La pose d’une isolation adaptée aux murs humides nécessite la compétence d’un professionnel RGE. Faire appel à ses services conditionne votre éligibilité au crédit d’impôt pour la transition énergétique et un éco-prêt à taux zéro.

Choisissez les matériaux les plus adaptés

Le choix des matériaux doit être bien pensé parce que certains matériaux bien qu’étant étanches à l’humidité ne sont pas respirants. Ils ne laissent donc pas passer la vapeur d’eau risquant ainsi d’aggraver les dommages causés par l’humidité.

Optez pour des matériaux imputrescibles, non hydrophiles tout en étant respirant. Le liège expansé comme la laine de roche sont des solutions adaptées pour isoler un mur humide. Le premier convient aux murs en pierre anciens.

Nos experts sont à votre disposition pour de plus amples informations à ce propos. Demandez en outre votre devis gratuit.

Les problèmes récurrents lors de l’isolation d’un mur humide

L’isolation est aujourd’hui une nécessité. Elle est indispensable non seulement pour la réduction de la consommation énergétique, mais aussi pour préserver le confort thermique du logement. Cependant,
des problèmes peuvent apparaître lors de l’isolation d’un mur humide.

La condensation et ses conséquences

Plusieurs problèmes récurrents se produisent au cours de travaux d’isolation d’un mur humide. L’un d’entre eux est la condensation. Cette dernière se présente sous différentes formes, telles que la buée ou les ruissellements d’eau sur certaines surfaces. Il faut savoir que ce phénomène est en grande partie dû à l’usage quotidien d’eau pour la lessive, la cuisine ou encore nos douches. Une mauvaise ventilation peut également en être la cause.

Les remontées telluriques et les dégâts causés

Les remontées telluriques peuvent aussi être un problème courant lors de l’isolation de murs humides. En effet, l’humidité qui remonte du sol provoque la formation de salpêtres ou de moisissures. Ceux-ci effritent le mur ou le rendent poreux.

Les traitements pour résoudre le problème d’humidité

L’humidité cloque les murs, détache la peinture et le papier peint sans que l’on s’en rende compte. Ce problème peut se produire au niveau des tuiles ébréchées, ou de fissures. Il est indispensable de traiter ces problèmes récurrents lors de l’isolation d’un mur humide, car en laissant l’humidité s’installer, la solidité de l’habitation est compromise.

Une bonne aération pour éviter ces problèmes

Ces problèmes requièrent un traitement de choc pour éviter qu’ils ne se reproduisent après la pose de l’isolation. Drainage, pose de rubans d’étanchéité, réparation de gouttière ou encore traitement curatif et préventif sont les solutions offertes pour mettre fin à l’humidité des murs. Ces solutions doivent absolument s’accompagner d’une bonne aération et d’une ventilation mécanique centralisée.

Confiez votre chantier à un professionnel certifié RGE qui sera en mesure de vous proposer les solutions les plus adaptées. Dans le cadre de l’isolation d’un mur humide, les travaux vous font bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique et d’aides de l’Anah ou de l’ADEME.

Nos experts sont à votre écoute et vous proposent un devis gratuit pour vos travaux.

L’isolation de votre maison avec des isolants en plaque ou en rouleau

Les réglementations thermiques sont de plus en plus sévères. C’est pourquoi il est capital de bien choisir le type d’isolant à utiliser. En plaque ou en
rouleau, celui-ci doit atteindre des performances énergétiques élevées.

Isoler les murs avec des panneaux ou plaques d’isolant

Le choix de l’isolant à poser dépend de la partie à isoler. En plaque ou en rouleau,  il ne sera pas le même pour les murs, le plancher entre deux étages, et les combles.

L’isolation des murs peut s’effectuer de deux manières :

  • Par l’intérieur, à l’aide de rouleaux ou de panneaux isolants posés sur une ossature métallique. Les panneaux doublés collés constitués de plaque de plâtre et de polystyrène expansé sont parfaitement adaptés aux murs lisses et sans aspérité.
  • Par l’extérieur, avec des panneaux ou des rouleaux posés sur des armatures en bois ou métalliques. Une lame d’air est laissée entre le mur et le matériau isolant afin d’éviter les condensations.

Isoler les combles perdus et les combles aménageables

L’isolation des combles sera réalisée en tenant compte de leur configuration. Les combles perdus peuvent être accessibles ou non accessibles. S’ils disposent d’une trappe d’accès, l’isolation entre chevrons à l’aide de rouleaux ou de panneaux est à privilégier.

Si l’isolation thermique des combles par l’extérieur est privilégiée, les plaques d’isolant dites autoportantes seront posées entre les chevrons et la couverture de toiture.

Isolation des murs et performance thermique

Que le choix se porte sur les isolants en plaque ou en rouleau, il faudra accorder une attention soutenue aux normes thermiques en vigueur. Pour se faire, tenez compte de la résistance thermique du matériau qui doit être très élevée pour une performance optimale. Par contre, le matériau ne doit pas conduire la chaleur et donc avoir une très faible conductivité.

Pour ne pas vous tromper dans vos choix, confiez vos travaux à un professionnel RGE. Il optera pour les isolants les plus efficients et une mise en œuvre selon les normes. Cela vous permettra par la même occasion d’être éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

L’isolation thermique des murs avec des plaques de plâtre

Le plâtre a mille et une utilisations dans le bâtiment. Pour la finition, pour les revêtements intérieurs et extérieurs et pour
l’isolation thermique, le plâtre est désormais incontournable.

Les plaques de plâtres pour la protection de l’environnement

Le plâtre est obtenu de l’extraction du gypse, une roche minérale qui est entièrement recyclable. Les plaques de plâtre utilisées tant pour le revêtement que pour l’isolation contiennent également du carton et du polystyrène expansé, afin de préserver l’environnement. Le choix de ce matériau est judicieux, car les solutions offertes sont multiples et conviennent aussi bien aux constructions neuves qu’aux maisons anciennes.

Les différents types de plaques de plâtre

L’isolation thermique des murs avec des plaques de plâtre se présente sous différentes formes. Mais la technique du doublage collé est celle qui convient à tous les supports à la surface régulière et sans aspérité, qu’il s’agisse de murs de briques pleines ou creuses, de parpaing ou de béton banché.

La méthode du doublage est celle qui est utilisée pour les murs dont la surface n’est pas parfaitement plane. La plaque utilisée est fixée sur une ossature métallique avec un panneau de laine minérale ou de polystyrène expansé. La performance énergétique variera en fonction de l’épaisseur des plaques utilisées. Plus elles seront épaisses, plus elles seront performantes et répondront aux exigences de la Réglementation thermique 2012.

La technique de pose de la plaque de plâtre

Par l’intérieur ou par l’extérieur, la pose d’une plaque de plâtre requiert une lame d’air de 2 cm environ pour laisser le mur respirer et pour éviter tout risque de condensation. Par ailleurs, pour l’efficience de l’isolation l’installation d’une bonne ventilation s’avère indispensable. Celle-ci participe en outre à l’assainissement de l’air à l’intérieur du logement.

Nos experts vous donneront toutes les informations nécessaires pour la mise en œuvre de l’isolation des murs avec des plaques de plâtres. Vous pouvez en outre effectuer une demande de devis pour encore mieux réaliser des économies sur vos travaux.

Nos conseils pour des travaux d’isolation thermique aux normes

Le respect des normes en matière d’isolation thermique est une obligation légale. Des règlementations ont été mises en œuvre afin d’atteindre les objectifs de performances énergétiques et réduction d’émission de CO2 dans
les logements. Suivez nos conseils pour des travaux d’isolation thermique aux normes.

La résistance thermique aux normes

La Réglementation Thermique 2012 ou RT 2012 est l’une des lois régissant l’isolation thermique. Elle vise principalement à réduire le taux d’émission de dioxyde de carbone dans le neuf et dans l’existant, dans le cadre de la rénovation énergétique de votre habitation.

Pour atteindre ces objectifs, les matériaux isolants utilisés ne devront pas dépasser la résistance thermique officielle qui sera de R=8m².K/W pour le toit d’une construction neuve. Dans le cadre d’une rénovation, la résistance thermique minimale à atteindre est de 7m2.K/W ou même de R= 4.5m².K/W. pour des combles perdus et de 6m2.K/W pour des combles aménageables.

La conformité des matériaux isolants

Les normes ne concernent pas uniquement la résistance thermique des matériaux isolants. Il est aussi important de s’assurer que leur fabrication est conforme aux règlementations appliquées.  Pour ce faire, vérifiez qu’ils sont certifiés ACERMI. Par ailleurs, la pose et la réalisation de l’étanchéité à l’eau et à l’air sont mentionnées dans le Cahier des Prescriptions techniques du CTSB.

Les professionnels RGE pour des travaux aux normes

Les travaux d’isolation thermique aux normes ne pourront l’être que s’ils sont réalisés par des professionnels RGE. Ces derniers vous offrent la garantie de la qualité à tous les niveaux de mise en œuvre des travaux. En outre, ils vous donnent accès à des subventions de l’État comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique, à la TVA à taux réduit ou à la prime énergie octroyée par certains fournisseurs d’énergie.

Nos experts sont à votre disposition pour répondre à vos questions sur les travaux d’isolation thermique aux normes et ses avantages. Pour vous aider à réaliser des économies substantielles, demandez un devis gratuit.

Prix d’une isolation thermique par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur est une technique d’isolation qui offre de nombreux avantages, mais qui demeure inaccessible financièrement pour un grand nombre de
particuliers. Mais, quel exactement le prix d’une isolation thermique par l’extérieur.

Les travaux induits pris en compte dans le prix d’une isolation extérieure

L’isolation thermique par l’extérieur entre dans le cadre de travaux de rénovation et de ravalement de façade. Ces derniers sont indispensables pour optimiser les performances énergétiques d’un logement. Les prix sont fixés en tenant compte de tous les travaux qu’induit l’isolation. Il s’agit entre autres du nettoyage de la façade, des réparations diverses comme le colmatage des fissures, le remplacement des matériaux endommagés qui supporteront les matériaux isolants. Il faut aussi inclure le revêtement de finition, la rénovation des fils électriques et de la tuyauterie.

D’autres paramètres déterminent également le coût de l’isolation. La hauteur des murs à isoler et l’échafaudage qui doit alors être construit, la facilité ou non d’accès. Le nombre d’ouvertures et de parois vitrées fait partie des éléments qui augmentent la facture.

La nature des isolants et les techniques de pose dans la tarification

Il ne faut pas oublier que l’isolation extérieure s’effectue à l’aide de matériaux isolants. Leur coût est défini par plusieurs points :

  • La conductivité thermique
  • La résistance thermique
  • L’épaisseur
  • La certification Acermi

Il existe aujourd’hui une grande variété de produits isolants de plus en plus performants. Les techniques de pose suivent cette diversité, définissant ainsi leur prix.

Des aides et des professionnels RGE pour faire baisser les prix

Les professionnels RGE qui prennent en charge les travaux fixeront leur prix en prenant tous ces éléments en compte. Souvent, les tarifs s’envolent, au point d’être rédhibitoires pour les propriétaires. Ces derniers peuvent cependant compter sur les aides gouvernementales telles que le crédit d’impôt pour la transition énergétique et l’éco-prêt à taux zéro pour faire baisser de manière significative les dépenses engagées.

Pour plus de précisions sur les prix d’une isolation thermique par l’extérieur, consultez nos experts et demandez votre devis gratuit.

Quid d’une isolation de mur en pierre

Les maisons en pierres sont souvent synonymes d’authenticité et de beauté. Réalisées selon différents types de pierres (pierres naturelles, pierres de taille, pierres sèches, …), ces habitations peuvent sembler hermétiques. Pourtant, sans une isolation optimale, les murs
s’avèrent inefficaces au niveau thermique.

Pour tout savoir sur l’isolation de mur en pierre, voici les informations qu’il vous faut !

L’isolation du mur en pierre : pour faire quoi ?

Dans les circonstances climatiques actuelles, il est primordial de trouver les solutions qui vous permettront d’améliorer votre bien-être, tout en réduisant vos factures d’énergie.

L’une des solutions les plus efficaces est de réaliser une isolation des murs en pierre de votre habitat. En isolant les murs en pierre de votre logement, vous pourrez bénéficier d’avantages tels que :

  • L’amélioration nette du confort de vie
  • La diminution des ponts thermiques
  • La réduction de votre consommation d’énergie
  • Des performances énergétiques optimales

L’isolation des murs en pierre est donc un procédé qui doit être accompli par des professionnels en isolation. Ils sauront vous préconiser les travaux qui doivent être réalisés grâce à leur savoir-faire.

Comment faut-il isoler un mur en pierre ?

Les experts en isolation sont les plus compétents pour réaliser l’isolation d’un mur en pierre. Et grâce à un bilan thermique du logement, ils pourront déterminer les ponts thermiques et savoir si l‘isolation doit être faite :

  • Par l’extérieur (en bardage ou en vêture)

Ou alors

  • Par l’intérieur (en traitant les ponts thermiques et en installant un isolant performant)

Une isolation performante avec des matériaux isolants de qualité

L’adage est bien connu des professionnels : plus l’isolant est épais, plus la résistance thermique sera forte. Et pour isoler les murs en pierre, l’isolant doit être épais mais aussi perméable à la vapeur d’eau.

Les techniciens auront donc recours à matériaux de qualité et certifiés (ACERMI, NF, CE,…) comme des plaques de plâtre, la chaux, le bois massif ou un isolant d’origine végétale ou minérale. Ces matériaux assureront la bonne isolation de votre domicile et vous garantiront des résultats plus que satisfaisants.

Pour  une isolation performante de votre mur en pierre, il est important de faire appel à une entreprise certifiée qui pourra vous conseiller.

Réussir les travaux d’isolation intérieure dans une maison

Lorsque vous vous apercevez que les murs et les planchers de votre maison sont froids en hiver et que votre facture énergétique augmente, et qu’en été la température intérieure devient étouffante, envisagez
des travaux d’isolation. Si vous optez pour une isolation par l’intérieur, quelques conseils pour la réussir.

Faites réaliser un DPE

La réussite de l’isolation intérieure dans une maison se base en premier lieu sur la détection de toutes les sources de déperditions thermiques. C’est pourquoi un vous devez demander à un diagnostiqueur certifié de réaliser un diagnostic de performance énergétique. A l’aide d’une caméra thermique, il sera en mesure de faire le point sur les priorités. En règle générale, les travaux commenceront par les combles, puis les murs, le plancher, les fenêtres et les portes si nécessaire.

Faites attention à la pose

L’isolation thermique par l’intérieur consiste à poser un matériau isolant sur les murs porteurs. La réussite de cette intervention se situe en grande partie au niveau de la pose. La moindre erreur peut réduire tous les efforts à néant. Si vous utilisez des panneaux rigides ou des rouleaux, il faut faire attention de bien joindre les bords. Vous pouvez penser aux rupteurs thermiques en cas échéant.

Une bonne isolation intérieure dans une maison implique que l’ouvrage est étanche à l’air et bien ventilée.

Choisissez bien votre isolant

Le choix d’isolant ayant une résistance thermique élevée et en conformité avec la Réglementation thermique 2012 fait partie des garanties de la réussite de vos travaux. Assurez-vous, en outre, que les matériaux choisis sont certifiés ACERMI.

Confiez  vos travaux à un professionnel RGE

Pour éviter de commettre des erreurs, confiez votre chantier à un professionnel Reconnu Garant de l’environnement. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un crédit d’impôt transition énergétique, d’un éco-prêt à taux zéro ou encore d’une TVA à taux réduit.

Nos experts vous aident à faire le point sur tout ce qu’il faut savoir sur l’isolation par l’intérieure de votre logement. Par ailleurs, n’hésitez pas à demander votre devis gratuit.